Les liens sponsorisés ont la côte sur les mobiles

Les campagnes de liens sponsorisés sur Google tendent à gagner en efficacité sur les supports mobiles, d’après une récente étude de Marin Software, qui fournit des solutions de gestion de publicité online.

De 5% en janvier 2011, le taux de clics payants provenant du mobile sur Google US devrait passer à 25% en 2012 !

Budgets de recherche mobile qui grimpent, Google qui sourit

Dans un livre blanc publié au mois de mars 2012, Marin Software relève l’efficacité des liens publicitaires sur les smartphones et tablettes. En Europe, la part de clics payants sur ces terminaux grimpait de 2% à près de 6% entre janvier et décembre 2011, tandis que ce taux atteignait 15,1% au Royaume-Uni, triplant également.

Le coup par clic sur smartphone ou tablette a beau être moins élevé que sur PC, cela n’empêche pas Google de se frotter les mains.
Selon la société Cowen, le géant américain a enregistré en 2011, grâce aux seuls appareils mobiles, un chiffre d’affaires de 2,5 milliards de dollars qui pourrait grimper jusqu’à… 20 milliards d’ici 2016.

Les budgets de recherche mobile ont en effet explosé : +300% dans la zone euro en 2011, +200% au Royaume-Uni. Plus que jamais, AdWords constitue la principale source de revenus de Google.

La nécessaire optimisation des pages mobiles

Néanmoins, si le taux de conversion (nombre de clics aboutissant à un achat) sur tablette est remarquable : 3% dans la zone euro (contre 2,5% pour les PC), il reste perfectible sur les smartphones (2,4%).

La taille réduite de l’écran et des pages non adaptées aux mobiles peuvent freiner l’utilisateur dans sa démarche. Proposer aux internautes nomades des annonces mieux ciblées (en mentionnant le nom du mobile cible dans l’annonce par exemple), plus adaptées au smartphone, devrait amener un taux de clic plus élevé.

Mais les webmasters doivent également travailler à l’optimisation de leurs sites pour améliorer « l’expérience mobile » et ne pas entraver le processus d’achat.

Pour l’annonceur, une stratégie spécifique à mener

Les particularités des scénarios de recherche mobile doivent également être prises en compte.

Bien que l’utilisateur de smartphone clique plus facilement sur les annonces et les liens payants, sa recherche peut se limiter à une comparaison des prix, lorsque par exemple il se trouve physiquement dans un magasin.

Selon le deuxième scénario relevé par Marin Software, l’internaute profite d’un déplacement pour rechercher un magasin proposant le produit souhaité. D’où la nécessité d’ »enchérir sur des mots-clés adaptés aux mobiles et ne pas hésiter à les compléter par une « extension téléphonique » (un simple clic vous met en relation téléphonique avec l’annonceur) ou par une « extension de lieu » (adresse ou plan d’accès) ».

Les enjeux du mobile marketing et de la géolocalisation n’ont jamais été aussi forts… !