5 Conseils SEO pour débutant


Pour ce premier billet, je souhaitais partager avec vous, débutants en référencement naturel, quelques conseils qui vous feront gagner un temps précieux (et quelques positions aussi). Je vous propose donc aujourd’hui 5 conseils simples pour faciliter vos tâches de référencement et bien débuter dans le SEO. C’est parti.

Oubliez la nouvelle tendance « anti mots-clés »

Ces deux dernières années, on entend beaucoup de gens prôner un référencement « trop naturel ». Je m’explique, la tendance est au non-SEO, à la sous-optimisation comme moyen de lutte contre la suroptimisation. Ainsi, vous entendrez sûrement : « Non, surtout pas trop écrire le mot-clé, il faut que cela reste naturel aux yeux de Google. »

Oui, certes. Mais comment Google peut-il vous placer sur une requête si vous lui cachez votre mot-clé ? Il est vrai qu’il ne faut pas abuser, par exemple nous éviterons :

« Pour acheter des chaussures pas chères à petit prix, choisissez-nous ! La meilleure solution pour acheter des chaussures pas cher. blablabla. »

Ce n’est pas pour autant que vous devez vous restreindre sur l’utilisation de votre mot-clé, n’hésitez pas à montrer à Google de quoi vous parler. Utilisez le mot-clé dans votre titre, votre h1, et assurez-vous de le placer au minimum 5 ou 6 fois dans le corps de votre texte/article (pour une moyenne de 350 mots).

Prenez garde également de ne pas trop tarder à introduire votre mot-clé, personnellement je m’arrange toujours pour qu’il figure dans les 50 premiers mots.

Vous l’aurez compris, le mot-clé de cet article est Référencement naturel.
Comment Google peut-il comprendre que je vous parle de référencement, si je n’y fais mention qu’une ou deux fois comme certains le préconisent ?

J’utilise très régulièrement Alyze pour mes rapports clients. C’est un outil gratuit qui analyse une page de votre choix (ou un texte à défaut de pouvoir fournir une URL), et qui ressort tout un tas de statistiques sur votre contenu textuel et sémantique. Quelques exemples :

• Classements des mots présents dans la page par densité pondérée, brute, nombre d’occurrences, et poids pour le référencement en fonction de son balisage (title, h1, alt, strong, a, etc.) ;
• Analyse du nombre de mots et du nombre de mots pertinents ;
• Fréquence de répétition ;
• Et bien plus encore…

Alyze est entièrement gratuit et offre une aide considérable pour votre campagne de référencement naturel.

J’en viens à mon second point…

Ne soyez pas avares de mots

On vous dira très souvent qu’il faut faire des articles de 250 à 300 mots… Non.

Pourquoi ? La réponse est simple.

Nous sommes en 2015, et le référencement d’aujourd’hui est un milieu bien plus féroce qu’il y a quelques années. Le but du jeu étant de se placer devant ses concurrents, c’est une course sans fin vers la première place…

Vous l’aurez compris : ne vous arrêtez pas de courir. Le contenu est roi. Soyez sûrs que votre concurrent produira systématiquement un contenu plus dense que le vôtre, et ce sera à votre tour de vous adapter et d’écrire plus.

Si vous démarrez le référencement d’un site internet, en 2015, allez-y franchement sur le nombre de mots. Personnellement, j’écris très souvent des contenus proches de 1000 mots pour mes clients, et pour des requêtes que je ne qualifierai pas d’ultra concurrentielle.

Un bon contenu, c’est quoi ? Ma réponse :

• 500 mots minimum ;
• Votre mot-clé entre 1 % et 4 % en densité brute ;
• Une occurrence du MC dans le titre ;
• Une autre dans le h1 de la page ;
• Le MC présent dans les 50 – 100 premiers mots ;
• L’utilisation d’un marquage sémantique pertinent sur votre MC (ex. : gras, souligné, en h2, h3, etc.) ;
• Quelques images avec votre MC dans l’attribut Alt.

Voilà pour le minimum vital, si vous souhaitez obtenir des résultats. Bien entendu, plus il y a de mots à dévorer pour les crawlers de Google, meilleur ce sera pour votre référencement naturel.

Tissez la toile d’araignée

Un titre bien énigmatique que voilà…

Lorsque vous produisez du contenu web, n’oubliez pas de créer au minimum 2-3 liens contextuels vers des pages internes de votre site internet.

C’est non seulement bénéfique pour votre référencement naturel, mais également pour la navigabilité du site par vos visiteurs. Dans le cadre d’un site e-commerce, il est primordial que vos visiteurs puissent naviguer aisément partout, en un clin d’œil.

Comme nous parlons de référencement naturel, il est probable qu’au cours de cet article, je fasse un lien interne (on dit cross-linking en anglais) vers la catégorie référencement de ce site (insérer un lien vers la catégorie REFERENCEMENT du site en question). Bon, voilà c’est fait !

Lier vos contenus entre eux constitue une bonne pratique, à toujours garder dans un coin de la tête pour le faire de manière pertinente.

Bonus : Google aime ses internautes, et il souhaite que ces derniers trouvent l’information qu’ils recherchent. Pour les aider, et vous faire aimer de Google, n’hésitez surtout pas à faire un petit lien vers Wikipédia, de temps en temps ;). C’est un fort signal de pertinence aux yeux de G, mais n’en abusez pas.

Limitez la fuite de popularité

Ah… vaste sujet que la popularité de votre site. On se réfère encore beaucoup au PageRank (PR) pour évaluer le poids de vos pages et des liens présents dessus. Pour ne pas nuire à votre popularité, et par conséquent à votre référencement naturel, il ne faut pas la laisser s’échapper.

Explications tout de suite :

Admettons que votre page d’accueil, présente à la racine de votre domaine, ait une popularité de 100/100. Chaque lien externe, donc qui pointe vers un autre domaine, transmet la popularité de votre page, à une autre !

Alors ne vous inquiétez pas, ce n’est pas un vol, juste un signal de « considération », mais si 10 liens externes se trouvent sur votre page d’accueil : 100 divisé par 10 = 10. C’est ce qui reste de popularité à votre page…

La solution :

Utiliser l’attribut HTML rel= »nofollow » dans vos liens externes.

Grâce à cet attribut présent dans la balise de lien a, nous indiquons à Google que nous ne souhaitons pas transmettre de popularité (ou de « crédit ») à la page de destination du lien.

C’est une bonne pratique pour limiter la « perte » de PageRank pour votre page d’accueil. C’est la plus importante, car de la même manière, vous distribuez du PageRank à vos pages internes en faisant des liens vers elles.

La morale : gardez-vous la part du lion, mais ne soyez pas trop parano non plus, laissez les liens vers vos amis filer.

Le contenu c’est bien… les liens c’est mieux

Ce dernier conseil sera le plus bref, parce qu’il mérite à lui seul des dizaines d’articles, inutile de s’étaler partiellement sur le sujet dans cet article.

Faites des liens vers votre site.

Encore et encore, sans cesse, sans relâche. C’est de loin le facteur de ranking le plus important pour votre référencement naturel. Variez les ancres, soyez malins. Une bonne stratégie de netlinking vous sera bénéfique sur le long terme. Pas mal de méthodes, parfois blanches, parfois noires, pour vos liens :

Une mini liste non exhaustive :

• Commentez sur les blogs de vos amis ;
• Inscrivez-vous sur quelques annuaires de qualité ;
• Produisez un contenu à forte valeur ajoutée pour obtenir naturellement des liens ;
• Partagez vos contenus sur les réseaux sociaux ;
• Écrivez des articles pour d’autres blogs (on dit du guest blogging) soyez inventifs !

Je consacrerai prochainement un article sur l’acquisition de liens, avec quelques méthodes concrètes pour le linkbuilding.